Mes lectures

Dans l’ombre d’Edison, Dominike Audet

éditions De Borée, 2017
512 pages
Historique, amour, femme, science

Charlene Morisson est une femme qui a de l’ambition et pas froid aux yeux, elle est physicienne et veut être reconnue en tant que tel. Sa carrière, elle va la mener auprès du célèbre inventeur Thomas Edison. Elle verra la création du phonographe et participera à celle de l’ampoule à incandescence mais en plus de toute son énergie, c’est aussi son cœur qu’elle met au service d’Edison.

C’est un livre très bien écrit, et à travers lui, c’est la biographie d’Edison que l’on retrouve. C’est un roman qui est très bien documenté et j’ai aimé apprendre des choses sans m’en rendre compte, sans que ma lecture ne soit fastidieuse.

J’ai aimé :

– l’image donnée de Thomas Edison. C’est un personnage complexe, que tantôt on admire et tantôt on déteste. Il est passionné et se laisse vite emporter, ses obsessions et son génie se mêlent parfois à la folie et l’on se demande jusqu’où il va aller.

– l’écriture fluide et agréable qui nous plonge dans une autre époque.

– la description de la société américaine de l’époque. On est en plein dans le rêve américain et la montée du capitalisme.

 

J’ai aimé et pas aimé à la fois : le personnage de Charlie.

C’est une femme qui semble forte, elle s’épanouie dans un monde d’homme, un monde scientifique où les femmes n’ont pas leur place. A cette époque la place d’une femme est auprès de son mari, à prendre soin de son foyer et de ses enfants, mais Charlie n’est pas comme cela. Elle ne désire pas le mariage et la vie de famille qui va avec. Charlie est déterminée, a du tempérament et de l’ambition, et elle ne s’en cache pas. Toutes ces raisons font que c’est un personnage très intéressant, une femme forte que j’ai apprécié.
Cependant, dès qu’il s’agit de Thomas Edison, elle se laisse traiter n’importe comment. Certes, elle est amoureuse de lui et est une femme à la fin du XIXe siècle, ce qui implique une certaine soumission, mais je suis déçue qu’elle soit si sotte de ce point de vue.
Charlie n’est une femme forte qu’en apparence, qu’en ce qui concerne le travail, mais pas du tout dans le domaine privé et je trouve ça dommage et décevant.

C’est donc une très bonne lecture avec laquelle j’ai passé un agréable moment tout en apprenant des choses. Encore merci à Virginie Bourgeon des éditions De Borée de m’avoir permit de faire cette découverte. Apparement, il s’agit d’un tome un, je ne sais pas encore quand sortira la suite mais j’ai envie de poursuivre cette histoire.

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s