Mes lectures

La Comtesse Rouge, Bénédicte Chaplart

Edilivre, 2017
155 pages
contemporain, témoignage, enfance difficile, espoir

Une enfance terrifiante dans les années 1970 : entre violences, attouchements et tentatives de suicide, Bénédicte essaie de grandir et construire sa vie.

Un récit qui m’a beaucoup touché, je suis entrée dans cette lecture sans attentes particulières, je savais qu’il s’agit du témoignage d’une enfance difficile et j’ai eu peur d’être constamment mal à l’aise. Pas du tout, je l’ai presque lu d’une traite. Certes, des évènements comme ceux qui sont racontés sont difficiles à lire, c’est horrible et terrifiant de penser ce que certaines personnes peuvent faire à des enfants, mais jamais je n’ai senti de tristesse dans l’écriture. L’auteur nous livre la vérité nue, qui n’a pas du être facile à écrire, mais jamais elle ne tombe dans l’auto-apitoiement. Nulle part je n’ai senti de « vous vous rendez compte de ce que j’ai vécu, pauvre petite fille que j’étais » ; c’est plutôt hymne à la vie, un j’ai survécu et je veux voir le meilleur de ce que la vie peut offrir.

J’ai aimé :

– l’écriture simple mais efficace qui nous livre les choses telles qu’elles sont, sans détours.

– que cette histoire bouleversante et terrifiante ne soit pas racontée en se focalisant sur la douleur. L’auteure nous parle évidement du mal être qu’elle a pu ressentir, mais elle nous parle aussi des moments de bonheurs de son enfance, qui certes peuvent nous paraître absurdes et loin d’être normaux mais qui lui ont été précieux. C’est touchant mais jamais larmoyant.

– l’alternance des temporalités qui nous donne de l’espoir pour la petite fille que l’on suit. En effet, on suit la protagoniste à la fois dans son enfance et ses souvenirs des années 1970, et dans sa vie en 1992.

Une excellente lecture qui, sans que je ne m’y attende, m’a vraiment emportée. Je remercie énormément l’auteur Bénédicte Chaplart de m’avoir permit de la découvrir en m’envoyant son livre.
Si vous voulez découvrir le début de ce livre, voici ici le lien vers mon article 1eres lignes qui lui était consacré pour le rendez-vous de dimanche dernier.

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Publicités

Une réflexion au sujet de « La Comtesse Rouge, Bénédicte Chaplart »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s