Mes lectures

Ma reine, Jean-Baptiste Andrea


L’iconoclaste, 2017
222 pages
enfance, amitié, différence, fugue, imaginaire

Durant l’été 1965, Shell, un jeune garçon de 12 ans qui présente un handicap, décide de partir de chez ses parents pour aller faire la guerre dont il a entendu parler à la télévision. Comme il sait que la guerre est loin de chez lui, il prend une direction pour aller vers là où il sait que c’est éloigné de là où il vit. En chemin, il va faire une pause et rencontrer une jeune fille ; elle va devenir sa reine et il doit lui obéir.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Prix des Lectrices Elle et cette lecture a été agréable, le style est simple et le texte est aéré ce qui donne une lecture fluide. C’est un roman d’apprentissage, le départ de Shell est le début d’une quête initiatique, il ne veut plus être traité en enfant idiot mais être considéré comme un homme. Son voyage a donc pour but de le devenir.

J’ai aimé :

– le thème de la différence. Shell n’est pas comme les autres et j’ai trouvé ce personnage touchant. Il a des difficultés d’expression et ça complique ses relations aux autres. Il ne sait pas comment réagir et c’est difficile à vivre pour lui. Les autres le maltraite, il est « l’idiot du village », « l’attardé » et ce, même pour ses parents. À l’école, c’était très compliqué donc il n’y va plus. Il est rejeté et a juste besoin d’affection et de savoir qu’il est capable de faire des choses.

– le mélange rêve / réalité qui nous immerge dans la tête de Shell mais ce mélange peut aussi parfois nous perdre un peu.

J’ai regretté :

– un manque de réalisme. Ce n’était pas dérangeant dans tout le livre car certains éléments relèvent de l’imaginaire et c’est très bien. Cependant, le fait que Shell parte de chez lui et que ses parents ne semblent pas tout faire pour le retrouver. Certes, les gendarmes sont à sa recherche mais j’ai trouvé que ce n’était pas assez mentionné. A un moment, il trouve refuge chez quelqu’un qui lui non plus ne semble pas très préoccupé par sa fugue. L’age donné aux personnages m’a aussi fait tiquer. Ils ont 12 et 13 ans mais leurs jeux et réactions s’apparentent plus à des jeux d’enfants de primaire ; c’est aussi le cas des comportements des camarades de classe de Shell. Dans ma tâte, pendant la lecture, je voyais des enfants de 9-10 ans. Peut-être est-ce normal / voulu pour Shell qui a un handicap et des réactions particulières…

– ne pas en apprendre plus sur Viviane. Cette jeune fille a un comportement particulier et antipathique mais elle cache quelque chose et j’aurais aimé en savoir plus.

Une lecture rapide, agréable et intéressante que j’ai apprécié.
Connaissez-vous ce livre ou cet auteur ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Ma reine, Jean-Baptiste Andrea »

  1. Je ne connais les éditions de l’Iconoclaste que depuis peu (sachant que le prochain livre de Timothée de Fombelle y sera édité), mais je ne connais pas cet auteur. J’aime beaucoup la charte typographique des couvertures de cette maison en tout cas, si j’en ai l’occasion je lirai peut-être leurs publications. En tout cas merci pour cette chronique 🙂

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s