1eres lignes

Rendez-vous du dimanche : Premières lignes #47

Hello Everyone,
Aujourd’hui c’est dimanche, l’heure du rendez-vous créé par le blog Ma lecturothèque et que je trouve très sympa pour faire découvrir des livres et donner envie de les lire.
C’est parti ! Ce dimanche, je lis : Une autre histoire de Sarah J. Naughton aux éditions Sonatine.

Résumé : Ayant fuit dès qu’elle a pu un père violent, Mags est maintenant avocate à Las Vegas. Elle revient à Londres pour la première fois car son frère est dans le coma suite à un accident. Elle rencontre Jody, sa petite amie qui lui apprend qu’il s’agit en fait d’un suicide ; cependant, sa version présente des incohérences étranges. Est-elle vraiment la petite amie de Abe ou une experte en manipulation ?

*****

Avant

Quand il fait beau, le matin, le soleil brille si fort à travers les vitraux qu’on pourrait croire que le sol en béton est inondé de sang.
Mais là, il est 20 heures passées et la seule lumière provient des lampes murales situées à chaque étage. Leur lueur terne révèle une mare de goudron qui s’étend lentement.
Dans le noir, le sang ne ressemble pas à du sang.
Maintenant que l’adrénaline qui l’a poussée à dévaler les marches à disparu, elle a la sensation qu’on lui a retiré tous les os du corps. Elle tient à peine debout et doit s’appuyer à un pilier alors qu’elle regarde la scène, incapable de détourner les yeux.
La lumière du quatrième étage s’éteint.
Il faut un long moment au cerveau pour traiter un accident brutal – l’accélération de zéro à cent que constitue le passage de la normalité à la calamité – et y apporter la réponse adaptée. Petit à petit, elle sent une prise de conscience monter en elle, tandis que ses yeux fixent les éclaboussures noires sur les portes et les murs des appartements du rez-de-chaussée, ainsi que la mare sombre qui continue de s’étendre.
Au début, elle a cru qu’il s’en tirerait indemne. Quelques bleus. Une bosse sur la tête. Mais il y a trop de sang.
La lumière du troisième étage s’éteint.

*****

J’ai été attirée par le résumé mais surtout la maison d’édition Sonatine car moi qui ne suis pas du tout fan de thriller et policier, j’avais adoré chez eux La fille du train, ce qui m’a donné envie de lire ce livre. Ce livre m’a été proposé en Masse Critique par Babelio, que je remercie chaleureusement ainsi que les éditions Sonatine.

Plus d’info dans la chronique quand je l’aurai terminé.

Tenté? Intrigué ? Ou pas intéressé ?
Et vous que lisez-vous aujourd’hui ? N’hésitez pas à me laisser un commentaire 😀 .

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

 

 

2 réflexions au sujet de « Rendez-vous du dimanche : Premières lignes #47 »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s