Mes lectures

Inavouable, Zygmunt Miloszewski

Fleuve noir, septembre 2017
595 pages
thriller, polar, espionnage, manipulation, art, seconde guerre mondiale

Un récit avec deux temporalités, décembre 1944 et de nos jours, qui nous lance dans une quête pour retrouver une œuvre du peintre Raphael disparue pendant la seconde guerre mondiale.

J’ai lu ce livre dans le cadre du Grand Prix des Lectrices Elle et j’aimais beaucoup le thème de la restitution d’oeuvres d’art disparues pendant la première guerre mondiale. J’avais vraiment envie d’en savoir plus et j’ai aimé voir les rouages et manipulations politiques pour essayer de récupérer les oeuvres mais malheureusement je n’ai pas réussi à me prendre à l’histoire.

Il y a deux temporalités et au vu de la quatrième de couverture je m’attendais à plus d’alternance des époques mais ce n’est pas le cas. Du coup, j’en suis venue à me demander si c’était utile d’être retourné dans le passé au début ou en tout cas quelle est l’utilité de l’avoir mis en avant sur la quatrième de couverture.

Au départ il y a beaucoup de personnages, ceux du passé et ceux du présent, et je me suis un peu perdue. L’équipe qui va se constituer dans le présent pour retrouver l’oeuvre perdu est bien décrite mais du coup ça prend du temps. On a l’impression d’être dans un film d’action au cinéma avec la mise en place de l’équipe lorsqu’on passe d’un personnage à l’autre pour savoir qui il est. Cependant, au cinéma, avec des images, c’est assez rapide, ici, même si je pense que c’est nécessaire, j’ai quand même trouvé ça long. Mais je pense que c’est du au fait que j’ai eu du mal à rentrer dans cette histoire, l’auteur pose bien les choses, c’est moi qui n’ai pas accroché et du coup ne me suis pas assez intéressé aux personnages. Ça n’avance pas assez pour moi et je m’y perds trop dans les détails avec les trop nombreuses descriptions qui ne font pas avancer l’histoire.

Les chapitres ou plutôt sous-chapitres sont courts et font que l’on peut avancer vite, mais du coup, trop pour moi au début, trop de choses défilent et en même temps ça n’avance pas l’histoire, ainsi j’ai des difficultés à m’y retrouver et à mémoriser les nombreux personnages. De plus, les scènes qui se succèdent n’ont aucun rapport les unes avec les autres, il n’y a aucun lien. Certes, ces liens on sait qu’ils vont venir plus tard mais au départ, je n’ai pas vu l’interêt et donc n’avait pas particulièrement envie d’en savoir plus. Au bout d’un temps j’ai commencé à voir quels personnages étaient essentiels, on se concentre sur eux et je m’y suis moins perdue. Cependant, à des moments, on retrouvait un nom que je savais avoir rencontré sans me souvenir de qui c’était exactement.
C’est uniquement à l’approche des 200 pages que ça s’accélère et bouge enfin. Il y a beaucoup de péripéties et de rebondissements qui rythment l’histoire mais qui arrivent trop tard pour moi au vu de mon démarrage très difficile de cette lecture. C’est dommage.

Un gros pavé qui doit être addictif et haletant quand on aime le thriller d’espionnage et qu’on arrive à se mettre dedans mais ce ne fut malheureusement pas mon cas.

Je vous souhaite de belles lectures 🙂

Publicités

Une réflexion au sujet de « Inavouable, Zygmunt Miloszewski »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s